J’ai testé… Le dessin en Réalité Virtuelle!

Il y a quelques jours, Abou, LE boss de La Plateforme VR, m’a invité à venir tester le dessin en Réalité Virtuelle.
N’ayant jamais essayé, je me posais pas mal de questions:
“Quel logiciel de dessin? C’est lourd, un casque? C’est quoi, dessiner en 3D? Je vais savoir dessiner? Et dessiner quoi?…”
Bref, autant de questions existentielles que de questions pratiques! - ou presque!

Après un accueil adorable, et la visite des espaces de jeu, Abou m’a présenté le coin des créatifs! Un petit bout de recoin, tapissé de tissu vert, qui fait un peu peur! (“Je vais présenter la météo locale?!”) Bref, après ce moment de pure angoisse, j’ai débité une série de questions, et Abou, avec des illustrations à l’appui, a tenté de répondre. 
Mais puisqu’il faut se lancer, j’ai passé le casque -comme on mets une veste -mais pas cintrée, pour prendre la mesure des possibilités de ce “truc”.
Abou m’a présenté “Nighthawks” de Hooper, (pas besoin de faire un copié/collé, vous savez, c’est le bar, de nuit, ouiiiii, celui avec la nana en rouge!) et au fur et à mesure qu’il se dessinait sous mes yeux, j’ai… visité le tableau, tourné autour de la scène, j’ai joué la curieuse et suis passée derrière le bar…

OK. Je vois, mais je ne prends pas encore la pleine mesure: c’est beau tout ça, mais… ON FAIT COMMENT? … Et si je testais?!

Me voici, casque sur la tête, dans mon petit recoin-plus-du-tout-vert, les deux gâchettes en main, et bof, tiens, je vais faire une spirale.
WOW.
Je peux tourner autour, dessiner dessus, dessous, j’ai un objet sous les yeux, que je peux agrémenter, ajouter des détails, changer les couleurs, placer des bulles ici, pis tiens, un peu là, oooooooh y’a aussi des étoiles et des arcs-en-ciel!!! (ok, la licorne se réveille!)
Bref, je place des tracés pour comprendre la finesse des détails, et comment poser des tracés, à quelle distance l’un de l’autre, et si je fais….

ABOU! Efface la feuille s’il-te-plaît! C’est pas une feuille? Bah, l’espace alors! Faut que je tente un truc! 

Je trace un soleil. Un bel aplat. Ah bravo.
Je réfléchis. (aïe)
Je sais: je vais créer la mer, des vagues, douces et calmes, un reflet ensoleillé, et pourquoi pas un kayakiste?! (on a l’imagination qu’on a hein!)
Je trace donc les premières vagues, ma “carcasse” de mer d’huile, que je complète en dessinant dessus, dessous, vers l’avant ou l’arrière, j’étoffe mon océan! (c’est plus la mer, c’est plus pétole non plus…!)
Reste mon kayak, mon sportif et sa pagaie (double). (Réfléchis Emeline, réfléchis!)
Je comprends vaguement (…) que je dois sculpter une forme, pour un rendu “plein”. Pour le kayak, puisque j’étais au max de la réflexion, le résultat est… pas trop mauvais. Le sportif, lui, était à plat! 

Mais toutes ces intenses réflexions m’ont fatiguée, je m’arrête là, en ayant compris les principes de base.
Et prête à recommencer, car le défi de penser différemment un dessin, d’exploiter un espace complet, et la sensation soyeuse lors des tracés me plaît vraiment!

Ce qui est drôle, c’est que quelques jours plus tard, j’ai commencé un nouveau dessin, qui, si j’ai commencé à le travailler en 2D, sera parfait en 3D!
Je pense donc rapidement retourner voir Abou pour le créer… enfin, tenter! ;-)
En attendant, soyez indulgents!, voici la mer et son pauvre kayakiste! (prise de vue d’un écran, nous n’avons pas osé la capture d’écran…!)

Merci à toi Abou, La Plateforme VR, de me prêter tes locaux et ton matériel, pour que je m’amuse… Oups, non, je travaille! ;-)

Using Format